Société dysmédicalisée ? (Exmed)

 Société dysmédicalisée ?



     La presse vient de nous en informer. La France n’a jamais compté autant de médecins que maintenant. Coup de canif au spectre pas rassurant du tout des déserts médicaux ? Point du tout, car la population des généralistes, de plus en plus âgés, est en voie de disparition rapide, au bénéfice d’une foule de spécialistes cherchant à devenir salariés. En laissant agir sans réfléchir la seule loi de l’offre et de la demande dans l’hôpital public disposant du monopole de la formation des médecins en France, on est arrivé à cette intenable situation. Le débat doit être ouvert sans plus de détour  que celui sur les chemins de fer ou les avions de ligne. Faut-il faire disparaitre parce que devenue dépassée, donc inutile, la profession de médecin généraliste ? Un bon petit referendum populaire pour sortir de «l’entre soi»  en guise de conclusion, chiche ?

 François-Marie Michaut, CO d’Exmed 9-13 mai  2018

Commentaires

Charles a dit…
2 questions jamais abordées :
- la pratique de la médecine générale imposant un seul médecin accessible localement et choisi par l'usager est-elle compatible avec le fonctionnement d'une grosse machine comme l'hôpital ?
- la pratique de n'importe quelle spécialité en 2018 est-elle réalisable sans être adossée à un plateau technique dont seuls les établissements hospitaliers publics ou privés peuvent disposer ?
Et à partir de là, que les organisateurs fassent leur travail : organiser le moins mal possible.

Posts les plus consultés de ce blog

Exmed, curieuse clientèle

La main invisible du Net (Exmed)

Santé, nous Trump t-on (Exmed)